DÉCLIC TERRESTRE - ❓ FAQ (foire aux questions)

Retrouvez ci-dessous la foire aux questions (FAQ) en rapport avec la série vidéo DÉCLIC TERRESTRE.

N.B. : la FAQ sera éventuellement évolutive en fonction des questions qui pourront m’être posées, et/ou en fonction des questions que je juge utiles d’ajouter par moi-même ; que certains peuvent éventuellement se poser.

❓ Sommaire :

  • Les objectifs

Composée de 5 épisodes inédits de type docufiction, tous ayant un but précis et fondamental, elle a pour principaux objectifs les suivants :

1 – transmettre la connaissance et favoriser la réflexion, en mettant en lumière les causes faisant que le monde soit comme il est, c’est-à-dire non durable, sous forme de constatations objectives et factuelles.

2 – puis, proposer des solutions individuelles et collectives, visant à résoudre la majorité des problèmes et de la souffrance sur Terre. Afin de parvenir à co-créer un monde durable et prospère pour l’ensemble des êtres vivants.

  • Le principal but recherché :

→ Le principal but recherché est donc le suivant : que notre monde dans lequel nous vivons puisse changer / évoluer (ou plutôt notre espèce – l’espèce humaine), pour ainsi laisser place à un nouveau paradigme ; viable et abondant pour l’ensemble des êtres vivants.

 

PS : pour plus de détails sur les 5 épisodes, se référer à la page de présentation de la série ici-même sur mon site Internet, ou à la description vidéo sous chaque épisode (comportant aussi un chapitrage).

Le plus possible…!

 

Détails à propos des objectifs visés concernant le nombre de visionnages :

Objectifs (communs !) :

objectif minimal : atteindre au strict minimum 0,1 % de l’humanité.

Soit 8 millions de visionnages par épisode (toutes langues confondues).

Difficulté : très faible, et très rapidement atteignable. (Si nous y croyons et agissons ensemble efficacement !).

 

objectif moyen : atteindre 1 % de l’humanité. 

Soit 80 millions de visionnages par épisode (toutes langues confondues).

Difficulté : faible / moyenne, et rapidement atteignable. (Si nous y croyons et agissons ensemble efficacement !).

 

objectif idéal : atteindre 10 % de l’humanité.

Soit 800 millions de visionnages par épisode (toutes langues confondues).

Difficulté : difficile, mais possible, et atteignable en quelques années. (Si nous y croyons et agissons ensemble efficacement !).

Cela vous semble fou ?

Sachez que si nous y croyons, et que la solidarité est là, alors cet objectif idéal sera facilement atteint voire dépassé (via un effet boule de neige international). Grâce à une stratégie efficace. Dans l’intérêt commun. Car nous avons besoin du nombre. 

Plus nombreux nous serons, plus facile ce sera ; pour co-bâtir ce monde durable et prospère pour l’ensemble des êtres vivants.

Et cette série peut clairement révolutionner le monde. Son contenu de synthèse se veut encore une fois inédit, avec une approche holistique et transdisciplinaire, et facilement compréhensible / pédagogique (comme divers spectateurs et auditeurs en témoignent).

On va toujours trop loin pour ceux qui ont déjà abandonné.

Avez-vous abandonné ?

Ou bien, allez-vous vous joindre à cette merveilleuse aventure si ce n’est pas encore le cas ? En plus que cela soit une nécessité.

Alors, c’est parti !

 

___________________________________

Précisions importantes : avant d’aller plus loin, il est important que je précise que les objectifs en termes de visionnages que j’expose ici publiquement, relevant uniquement de mes ambitions (dans une démarche humanitaire), ne sont absolument pas une fin en soi. L’idée, c’est simplement d’avoir une base stratégique disons ; qui se veut suffisamment large (allant du plus facile au plus difficile, selon moi) et qui est en lien avec les objectifs et le principal but de cette série (voir la question 1 de cette FAQ).

Les chiffres n’importent finalement que peu, et peut-être que j’enlèverai ces objectifs d’audience dans le futur (en particulier publiquement), que j’avais d’ailleurs hésité à mettre, auxquels je ne suis absolument pas attaché. (Notamment pour éviter que cela soit éventuellement mal perçu par certains… [ça rejoint les précisions exprimées dans la question 4 de cette FAQ]).

La simple phrase du début 《 Le plus possible…! 》 peut en réalité suffire.

Car si ne ce serait-ce que 1 000 êtres humains ont accès aux connaissances et réflexions qui s’y trouvent et en parlent à leurs tours en partageant la série (rien que le bref résumé, bien que limité contrairement aux épisodes [je passe les détails]) et/ou via leurs propres contenus et/ou via leurs propres moyens (notamment de vive voix dans la vie physique), choses bien sûr complémentaires, l’impact sera alors non quantifiable voire invisible, et les changements durables pourront davantage advenir. Et c’est déjà le cas ! À commencer localement (selon la zone où l’on se situe), ce qui complémente le virtuel (lequel permet, entre autres, d’atteindre plus de monde [en tout temps et en tout lieu, ou presque…]).

Aussi, comme la théorie du 100e singe en parle, et autres, une minorité d’individus peut suffire pour émettre un changement au niveau d’une population tout entière (du moins d’une large zone) ; que ce soit par mimétisme naturel en voyant par exemple que quelque chose de mieux existe déjà et/ou énergétiquement et/ou par prise de conscience soudaine ou progressive, et/ou autres. Beaucoup de facteurs que l’on ne contrôle pas peuvent y participer…

Mais cela ne doit toutefois pas nous empêcher de viser haut/large, de sorte à mettre toutes les chances de notre côté pour co-bâtir un monde durable et prospère pour tous (du plus local au plus global). Valable pour tout projet ou autre allant dans ce sens.

J’ajoute que si l’objectif minimal, l’objectif moyen ou l’objectif idéal ne serait pas atteint, cela ne serait pas du tout à considérer comme un échec. En tout cas pour ma part. D’ailleurs, l’échec n’existe pas selon les perceptions (car tout peut être perçu comme une expérience et un apprentissage, qu’importe s’il y a des objectifs non atteints ou des projets non aboutis ; sur le court, moyen ou long terme [notamment en cas de situation spécifique tel un empêchement/imprévu, ou si l’on aspire par la suite à autre chose notamment via une remise en question louable ou un détachement intérieur, ou encore car telle ou telle chose ne serait plus nécessaire pour soi et/ou autrui, etc.]). Tout comme la notion de réussite qui est elle aussi très vaste et subjective, et qui est bien souvent reliée à ce système mondial actuel (non durable) ; marchand et capitaliste (basé sur la compétition et comparaison malsaines qui motivent ce désir de réussite personnelle, sur l’attachement matériel maladif au détriment du vivant et du spirituel, et autres).

Sachant que je ne fais pas cela par soif de gloire et encore moins de pouvoir ni même pour mon profit personnel. (Je passe les détails et les nuances, se référer à la question 4 de cette FAQ, comme aux autres questions qui sont complémentaires, ainsi qu’à la série elle-même).

Et si les changements durables peuvent advenir différemment par d’autres biais que cette série, eh bien tant mieux !

Et il y a bien entendu divers autres êtres humains et contenus en tout genre qui y ont déjà participé et/ou qui y participent et/ou qui y participeront dans le futur…!

Mais je vous renvoie toutefois vers la question 2 de cette FAQ concernant le fait qu’elle soit, ou non, inédite/révolutionnaire.

Je termine par dire que nous sommes tous importants et complémentaires. Et que sans vous et sans la volonté de chacun, moi seul, je ne ferai absolument rien. (Comme exprimé dans les précisions de la question 4 de cette FAQ, et dans la série elle-même).

Choses dites, voyons à présent ensemble quelques chiffres et comment faire, tout en gardant en tête ces précisions importantes qui viennent d’être évoquées…

___________________________________

 

👀 Pour y voir plus clair :

 

▪︎ Version anglaise et française uniquement :

La version anglaise permettrait de toucher environ 1,4 milliard d’êtres humains supplémentaires (locuteurs anglophones dans le monde), en plus des 300 millions de locuteurs français dans le monde.

Soit environ 1 milliard d’audience possible sur les 1,7 (en prenant en compte ceux n’ayant pas accès à Internet, et/ou les doublons [ex : un locuteur français parlant aussi anglais qui visionnerait la série ; c’est donc la même personne et la taille d’audience diminue).

Calcul simple sur 1 milliard :

8 % = 80 millions.

0,8 % = 8 millions.

Si nous y croyons, et via votre soutien à la fois financier et/ou non financier (partages, commentaires sincères, likes, etc.), nous allons pouvoir réaliser les 2 premiers objectifs voire même les dépasser. Dans l’intérêt commun.

▪︎ Traduction en d’autres langues supplémentaires :

La traduction en d’autres langues, au minimum le sous-titrage, permettrait d’atteindre l’objectif idéal de 800 millions de spectateurs voire peut-être même de le dépasser. Du moins, ça facilitera davantage l’atteinte des 2 premiers objectifs, en se rapprochant du troisième le cas échéant.

 

👀 Pour y voir plus clair (quelques chiffres en +) : 

 

– Il y a environ 5,3 milliards d’utilisateurs d’Internet en 2022.

Dont 4,2 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux en 2021 (soit plus de la moitié de la population mondiale), avec une augmentation d’environ 1 million chaque jour.

– Environ la moitié des contenus sur Internet sont en anglais.

– La majorité des gens préfèrent utiliser la traduction automatique dans leur langue natale que de lire ou écouter une autre langue (d’où l’importance des autres traductions, surtout que la traduction automatique [sous-titrage seulement] comme celle de YouTube comporte des erreurs et ne sera jamais optimale).

– La vidéo est le média avec le taux d’engagement le plus élevé, en plus de tous ses avantages qu’il offre (ce qu’il permet au niveau sensoriel [principalement au niveau visuel et auditif] et sensationnel, la facilité de mémorisation et de compréhension, le dynamisme, le lien de proximité en particulier au niveau relationnel, en plus du côté artistique [la série étant de type docufiction], etc.).

Article intéressant (chiffres d’Internet en France et dans le monde en 2023) : https://www.leptidigital.fr/internet/chiffres-internet-2021-23843/

 

Évaluons l’audience possible à environ 3 milliards de personnes sur les 5,3 milliards d’utilisateurs (en prenant en compte ceux n’allant que très peu sur Internet, ou autre facteur de diminution) :

Calcul simple sur 3 milliards :

27 % = 810 millions.

2,7 % = 81 millions

0,27 % = 8 millions.

Si nous y croyons, et via votre soutien à la fois financier et/ou non financier (partages, commentaires sincères, « likes » [participant au référencement, et à la crédibilité d’un contenu en fonction de sa notation], etc.), nous allons pouvoir réaliser le 3ème objectif voire même le dépasser. Dans l’intérêt commun.

Que ce soit en quelques mois, années, ou même décennies (donc sur le long ou très long terme).

Car cette série continuera de vivre tant qu’elle sera utile et nécessaire.

 

Comment ?

 

  • Réalisation d’une ou plusieurs campagnes de communication publique sur Internet ; via mes réseaux sociaux personnels, et les vôtres ! En toute langue. 

Mais la langue française et anglaise sont donc les 2 langues sur lesquelles nous nous focaliserons au départ. Principalement avec des extraits de la série.

Note : bien sûr, des traductions en d’autres langues pourront très probablement naîtrent, notamment le sous-titrage seulement ; lequel sera, dans ce cas, présent sur toutes les versions intégrales qui seront publiées (française et anglaise pour commencer) en l’activant au choix depuis les paramètres vidéo sur la plateforme en question, et/ou avec une nouvelle version publiée.

Une nouvelle version publiée dans chaque langue serait l’idéal, même pour le sous-titrage seul, car le sous-titrage des versions complètes est ou sera volontairement gravé sur les vidéos. Il y aura donc un texte en doublons, mais qui pourra ne pas poser problème si le spectateur déplace le carré de sous-titrage plus haut ou l’agrandi (YouTube le permet, à condition d’être sur PC). Le mieux reste dans tous les cas une version dédiée à chaque langue, qui plus est une version intégrale (sous-titrage + voix off / voix doublée, et titrages).

PS : notons que, de mon côté, je ne souhaite pas utiliser les chaînes TV ou médias traditionnels. Les normes sont bien trop exigeantes et contraignantes, en plus de la corruption, etc. Et je doute qu’ils acceptent de diffuser ce genre de films / vidéos.

Après, c’est sûr que c’est toujours de l’audience en plus que cela permettrait de toucher. Et je reste ouvert à toute proposition éventuelle.

Mais notre terrain est donc surtout le web, malgré la censure (illégitime) pouvant exister. Ça reste bien plus libre, notamment via des plateformes de diffusion protégeant nos droits d’expression comme CrowdBunker et Odysee ; en redirigeant l’audience ici via 1 à 3 liens max (avec YouTube ; si la censure le permet), et en faisant la promotion des épisodes via les extraits et/ou via les autres vidéos (la bande-annonce, la vidéo de présentation seule, et la version vidéo du bref résumé de la série [pouvant se consommer tel un podcast] ou sa version écrite via un document au format PDF), sur tout type de réseaux. Incluant donc les vôtres !

Imaginez des milliers ou millions d’êtres humains qui repartagent tous les extraits et/ou les autres contenus de la série partout ! En plus du partage direct des épisodes bien entendu ou de la playlist existante (les liens via vos propres messages, et/ou mes posts en tant qu’auteur ; Telegram, ou autre). L’effet boule de neige sera magique.

En sachant que l’audience peut être bien plus grosse, qui plus est si c’est traduit en d’autres langues telles que l’anglais et/ou autres. Et éventuellement les diffusions lors d’événements privés et/ou publics (projection sur écran).

PS 2 : concernant l’autorisation éventuelle des téléchargements et/ou du réupload de la série, se référer à la question 9 présente dans cette FAQ :《 Autorisez-vous le téléchargement et/ou le réupload de la série ? 》.

 

  • Démarchage multiple de divers acteurs susceptibles de participer à son expansion (organismes, associations, influenceurs, célébrités, médias, personnes ayant indirectement participé à la série [sources et mentions], etc.).

 

  • Conférences éventuelles (en ligne ou en présentiel) visant à présenter la série et éventuellement à discuter ou sous forme d’interview si je reçois des invitations (ça demande là aussi du temps, de l’énergie et éventuellement aussi des frais, toujours dans le cadre de ce grand travail multiple bénévole).

Avant tout, qu’est-ce qu’une chose inédite…?

Cela est assez complexe à définir.

Comme abordé dans la série et dans la question de cette FAQ《 pourquoi ne pas avoir collaboré de manière directe avec d’autres voix 》, rien n’est jamais 100 % de nous ; nous nous copions ou au minimum inspirons les uns les autres, et tout ce que l’on fait, notamment aujourd’hui au XXIe siècle, n’est possible que grâce aux travaux et/ou inventions des autres.

De plus, il est difficile de savoir et de prouver, que quelque chose qui a été dit, fait, créé, ne l’est pas déjà été dans le passé ou ne le sera pas dans le futur (notamment un être humain qui travaillerait sur un projet depuis des années, mais qui ne l’aurait pas encore publié).

 

Choses dites, allons désormais chercher la contradiction…

Toutefois, pourquoi est-ce que j’affirme, en tant qu’auteur multi-casquettes, que cette série est, en effet, inédite et même révolutionnaire ?

Eh bien pour plusieurs raisons.

Déjà, toute œuvre ou projet l’est en réalité pour contredire ce qui vient d’être dit.

Puisque chacun y met sa 《 marque 》 / touche personnelle, sa créativité, son authenticité, ainsi que ses pensées / réflexions, qui plus est avec une approche transdisciplinaire (en vulgarisant et synthétisant au mieux, et en mettant le focus sur les causes et les solutions).

Et je n’ai de mon côté vu cela nulle part ailleurs, comme divers retours reçus de spectateurs et auditeurs m’en ont témoignés (souvent par messages privés).

 

Voici pour exemple quelques retours reçus, qui eux sont publics (le 1er est trouvable sur la section 《 communauté 》de ma chaîne YouTube Florian Piana, sous le post 《 NEWS – série DÉCLIC TERRESTRE 》, et les autres sous l’épisode 1 également sur YouTube) :

 

Série absolument extraordinaire ! ✨🙏❤️

Découverte grâce à une amie en MP sur Fbk (pas vu les annonces sur les réseaux, bizarre)

J’y trouve tout ce que j’ai découvert et cherché depuis des années, en concis et très clair, en plus des mêmes convictions  pour un futur humain magnifique !!! Continuez je vous en supplie 🙏, c’est juste l’inertie et le temps que ce soit partagé et diffusé (ce que je vais m’empresser de faire ! En particulier à tous ceux que je connais et qui oeuvrent dans la même direction ❤️ dont je sais qu’ils partageront aussi).

Merci tant, pour l’énorme travail, pour la pédagogie et pour l’immense  message d’espoir que vous apportez…

Ne lâchez pas, c’est trop précieux !

Commentaire par Marie A.D.

 

Cette vidéo est la meilleure de toutes les vidéos que j’ai vu. Partageons partout. Très bon travail. Il faudrait qu’elle passe sur toutes les télés. Merci

Commentaire par @veronique6053

 

Un reportage qui va beaucoup plus loin que de mettre la lumière sur certains aspects de notre monde à la dérive. Elle montre la source du problème et la voie à prendre dans le futur. Merci et bravo!!!

Commentaire par @Ericmigom1

 

Il faut partager ces vidéos au monde entier

Commentaire par @jorod_34

 

 

Hum, bien. Mais inédit ou révolutionnaire…? Quoi donc, au juste ? Et au final, ce ne sont que quelques retours provenant de quelques êtres humains.

 

3 principaux points

 

– [1/3] La synthèse globale des 3 causes primaires (à l’origine de nos comportements non durables) et de tout ce qui en découle, avec une approche pédagogique et scientifique

C’est-à-dire : l’explication claire et précise du système marchand (son fonctionnement et ses nombreuses dérives), soit la cause primaire n°1 abordée. Couplé aux deux autres causes primaires abordées, que sont : la peur de la mort (qui englobe toutes les autres peurs, et les blessures et traumatismes intérieurs ; notamment collectifs voire transgénérationnels qui sont liés), ainsi que les désirs incontrôlés.

Tout cela n’est aucunement ou n’est que partiellement abordé, notamment par divers acteurs cités dans cette série (avec lesquels j’ai pu apprendre et développer mes réflexions). Car généralement, une seule de ces causes-là est abordée et n’est pas mise en lien avec les autres. 

Puis aussi, tous les autres éléments, conséquences ou causes secondaires qui découlent de ces 3 causes-là. Ainsi que les différents types de compétitions (inter-espèces, marchande, amicale ou sportive, sexuelle, et idéologique et/ou intellectuelle [lesquels sont majoritairement liés aux 3 causes primaires, et sont solutionnables et/ou maîtrisables]) et la prédation inter-espèces (pas forcément liée à ces 3 causes-là mais potentiellement solutionnable dans un environnement nouveau [une fois que les êtres humains auront suffisamment évolué en conscience, grâce à la compréhension des causes primaires à l’origine de nos comportements non durables, car notre espèce étant au sommet de la pyramide des espèces a donc une forte influence sur tout le reste du vivant], ou au minimum à réfléchir collectivement pour favoriser la durabilité globale pour l’ensemble des êtres vivants), qui sont également abordés.

PS : concernant l’existence potentielle d’autres causes primaires et/ou du fait de faire un classement par ordre d’importance, etc., se référer à l’épisode n°3. Je ne vais pas résumer en détail les 1 h 15 de ce docufiction ici, ce n’est pas le but de cette FAQ, de même pour les autres épisodes intimement complémentaires et fondamentaux. Cette série est justement là pour ça.

Il n’y a, à ma connaissance, AUCUN documentaire, ouvrage, ou tout autre contenu qui synthétise tout ce qui se doit d’être compris à propos des causes faisant que le monde soit ainsi (ou plutôt l’être humain).

PPS : voir la question 3 sur la légitimité qui est complémentaire, dans laquelle est notamment abordé ce qui a trait aux spécialistes et experts.

 

Et concernant la première cause primaire qu’est le système marchand / le commerce, c’est pareil ; il n’y a, à ma connaissance, AUCUN documentaire, ouvrage, ou tout autre contenu qui aborde tout ce qui se doit d’être compris en long et en large (de manière objective et factuelle) à propos du fonctionnement du système marchand et ses dérives. La quasi-totalité des contenus existants (si ce n’est la totalité à ma connaissance), incluant les experts tels que les économistes et autres, n’évoquent pas ceci ou ne l’évoquent pas de manière claire et complète, et se concentrent sur le système monétaire, le système bancaire (faisant partie du système monétaire et marchand), les marchés financiers ou le modèle capitaliste.

Pour donner un exemple concret : le fait que le système marchand consiste à tirer profit de la souffrance et/ou des problèmes d’autrui, ou encore de leurs besoins ou désirs généralement liés. Entre autres. Je n’ai personnellement jamais entendu ce raisonnement-là ailleurs, qui se veut factuel. (Je passe les détails). Et je reprécise là encore que si je suis arrivé à ce raisonnement à propos du commerce (entre autres choses), c’est grâce aux travaux de beaucoup d’êtres humains dans tous les domaines, avec lesquels j’ai pu développer mes connaissances et mes réflexions globales (notamment le mouvement MOCICA Le Grand Projet auquel je fais beaucoup référence dans cette série, Karl Marx, et bien d’autres acteurs et contenus). Ainsi qu’à diverses discussions / débats que j’ai pu avoir / faire. Puis c’est aussi dû à un long cheminement intérieur via mes expériences et épreuves de vie, comme c’est le cas pour le reste.

 

 

– [2/3] Ensuite, les solutions et actions présentées (sur le court, moyen et long terme) ; individuelles et collectives. Dans le but de voir éclore ce nouveau paradigme.

Couplé à des bases fondatrices et des explications globales (non figées) de ce nouveau monde.

 

 

– [3/3] L’approche globale, holistique et transdisciplinaire. Laquelle mixe principalement l’aspect scientifique, philosophique et artistique.

Les épisodes sont en effet de type docufiction (= mixe entre documentaire et fiction artistique cinématographique), rendant le tout encore plus original, authentique, compréhensible, captivant et immersif.

 

 

Tout cela est donc bel et bien inédit ou autrement dit révolutionnaire.

Révolutionnaire oui, car cette série, en plus d’être révolutionnaire au sens inédit, vise donc aussi à révolutionner le monde, au sens d’y apporter des changements radicaux (intérieurs à propos de nous-mêmes, et extérieurs).

PS : et pour cela, un processus de révolution intérieure non violente est une étape clé, de sorte à avoir cet élan – cette volonté émancipatrice. (Référence : épisode 4).

Pour finir, je vous renvoie vers les autres questions de cette FAQ qui sont complémentaires. Et bien sûr, vers cette série.

 

Note : il est important de bien distinguer le fait de se vanter – de se faire des éloges à soi-même, versus le fait de savoir se vendre ou autrement dit de savoir se présenter ; soi-même et/ou un projet, ou encore un produit ou service.

Au risque de ne pas être écouté ou considéré, malgré l’intérêt général de notre démarche (si tel est le cas)… Notamment dans un monde surchargé d’informations et/ou dans un monde marchand (bien que le fait de vendre/présenter ses idées ou constats [qui plus est lorsqu’il y a des faits] restera toujours même dans un paradigme non marchand), ou encore au travers d’un contenu gratuit dans ce monde actuel comme c’est le cas avec cette série (surtout que nous avons été conditionnés à penser que la valeur d’une chose s’évalue de par son prix).

De même, il y a une différence entre le fait d’être prétentieux ou arrogant versus le fait d’être audacieux et ambitieux (qui plus est, dans l’intérêt commun).

  • Qui suis-je… Ah la fameuse question des présentations…

Avant toute chose, un être humain et habitant de la Terre. Tout comme vous.

Croyant un nouveau paradigme, j’œuvre dans cette démarche pour le voir fleurir.

Cela résume bien les choses, tout en restant volontairement vague.

Pour une présentation complète et plus détaillée, voir la page à propos de mon site Internet : https://florianpiana.com/a-propos-florian-piana/

________

  • Suis-je légitime ? C’est plutôt cette question qui va nous intéresser.

– Légitime selon qui, selon quoi ?

– Parle-t-on du temps passé à étudier un / des sujet(s) et/ou un / des domaine(s) d’activité(s) ? 

– Des connaissances, recherches et/ou réflexions approuvées ou non (par qui et sur quels critères) ?

– De l’âge ?

– Du diplôme ? 

On voit déjà que la question est complexe et très vaste.

Car finalement, qui est vraiment légitime à dire que l’autre l’est ?

Qui plus est dans un monde actuellement corrompu par le profit. Et dans lequel les causes primaires ne sont pas ou peu traitées.

 

▪︎ Introduction : Je vais commencer par répondre que n’importe qui ne devrait faire confiance aveuglément à quiconque, peu importe qui il est. En gardant toujours son discernement, et en écoutant son bon sens, cœur et intuition (au-delà des faits). Ainsi qu’en faisant ses propres recherches s’il le désire, et en tirant ses propres conclusions. Ce n’est pas pour rien que cela soit mis au début de chaque épisode de cette série via le message d’avertissement, et que je le répète plusieurs fois de vive voix pour mettre en garde.

Précisons aussi dès le départ qu’il y a un monde entre constater les causes et constater les effets (du système). Mon approche vise à parler des causes primaires, et bien sûr aussi des solutions. Pas des effets (ou du moins peu, en les mettant en lien avec les causes). Lesquelles ne sont pas ou peu traitées, et cela dans le monde entier.

Qui plus est dans un monde actuellement corrompu par le profit. Je tiens à le répéter.

Bien que les effets puissent nous mener aux causes, à condition de comprendre les causes et de les aborder, puis d’également parler des solutions.

Et de mon côté, j’agis bénévolement, et en mon nom propre à mes risques et périls, dans l’intérêt de tout le vivant (incluant le mien et le vôtre).

Notons également que je me base sur les travaux de tout un tas d’êtres humains, complémentant les miens (en termes de connaissances, recherches et réflexions). Comme je l’évoque de vive voix dans cette série, en particulier dans l’épisode 5.

▪︎ Choses dites, poursuivons.

J’estime que le temps passé est en réalité un faux critère de légitimité. Voire même une technique ou argument d’autorité que certains peuvent utiliser à des fins de manipulation.

En effet, quelqu’un peut passer 20 ans ou même toute sa vie à pratiquer un sujet ou domaine sans l’avoir étudié ou peu, mais son diplôme le rend compétent en apparence. Ou encore son réseau. Ses compétences en marketing. Ou autres. Sans parler de l’escroquerie et du charlatanisme, dans le système marchand.

À l’inverse, quelqu’un qui passe ses journées (5 à 7j/7, et 2 à 12h/24) à étudier ce même sujet ou domaine sera largement plus compétent et donc légitime. Ou encore à étudier la vie au sens large.

 

▪︎ Ensuite, dans le cadre d’un partage de réflexions, nul n’a besoin d’être approuvé par quiconque. Si ce n’est de s’accorder le droit de le faire. La légitimité est surtout là pour ce qui a trait aux constats / analyses objectifs et factuels sur telle ou telle chose. Donc lorsqu’il s’agit de connaissances et de recherches. Car quiconque peut s’exprimer et favoriser la réflexion. C’est un droit inaliénable.

Par ailleurs, la manipulation est à différencier de l’influence. L’influence est partout en tout temps.

 

▪︎ Continuons… Pour revenir sur l’exemple donné, quelqu’un qui passe toutes ses journées (ou une bonne partie de ses journées) pendant 5 ans, à étudier la vie sur toutes ses formes avec une approche globale et transdisciplinaire peut développer sa pensée, son intelligence, sa connaissance et compréhension de soi, etc., à tel point qu’il pourra dépasser certains experts, car nul expert ne pourra le contredire dans ce qu’il dira lorsqu’il y a des faits ou difficilement, car il en saura sans doute plus ; via cette mise en lien holistique des éléments qui composent l’existence, et/ou autres.

Exemple : le fonctionnement du système marchand et ses dérives. (Par ailleurs, la quasi-totalité des économistes [si ce n’est la totalité à ma connaissance] et autres, n’évoquent pas ceci, et se concentrent sur les marchés financiers, le système monétaire ou le modèle capitaliste).

Qui plus est, s’il apprend avec des méthodes de productivité et/ou modernes, telles que : les résumés de livres audio, les formations en ligne, le mentoring / coaching, les documentaires, la vitesse accélérée des audios et/ou vidéos (apprentissage 1,5 à 2X plus rapide, donc 5 ans équivaut à 10 ans voire à 20 ans passés, en prenant en compte les autres facteurs), le développement de ses réflexions et compétences via des outils et via le passage à l’action. Puis aussi grâce à la solitude consentie (qui n’est pas subie mais choisie) et/ou subie (poussant quoi qu’il arrive à l’évolution) menant à la multiplication de son potentiel ; en se coupant du bruit environnant de la société moderne, et en apprenant à se connaître/comprendre soi et le monde environnant via de longues introspections (parfois très douloureuses / inconfortables). Mais aussi dans le même temps, les discussions diverses (que ce soit physiquement et/ou à distance), les actions, les expérimentations, l’évolution de conscience, la transcendance de ses peurs et désirs, de ses émotions, etc. 

Et ce quelqu’un, c’est en fait moi-même.

C’est majoritairement depuis ces 5/6 dernières années (2017-2023) que j’ai pu développer toutes ces réflexions et connaissances sur la vie. Ça a bien sûr son lot de sacrifices et de conséquences.

Bien que ce soit évidemment un cheminement depuis tout jeune, dès l’enfance.

En ayant pris mon indépendance très jeune (par nécessité et envie) et entrepris de multiples choses très jeune aussi dès mes 19 ans après mes études dans la vente (bac, obtenu), et des 《 jobs alimentaires 》par-ci par-là (en ayant commencé à travailler dans le salariat de mes 16 à 20 ans, donc en parallèle durant 4 années).

Le sport m’a aussi permis cette évolution personnelle rapide, en particulier l’entretien et développement musculaires complets (musculation – crosstraining) dès mes 15 ans jusqu’à aujourd’hui, car englobant diverses choses, telles que : l’autodiscipline, la nutrition, la science du corps et de l’esprit, l’autonomie, le courage, la volonté, le renforcement physique et mental, le développement de ses capacités physiques et de ses connaissances, la gestion émotionnelle, etc.

Lequel m’a aussi beaucoup aidé dans mon cheminement personnel à surmonter certaines épreuves.

En m’intéressant et me formant à diverses choses (gratuites et/ou payantes) de manière indépendante et autodidacte. En ayant naturellement développé une pensée globale / complexe avec une approche holistique et transdisciplinaire. 

J’ai également 《 baigné 》dans l’audiovisuel depuis mon enfance, m’ayant permis de toucher un peu à tout grâce à Internet et autres.

PS : cette curiosité a quant à elle toujours été là depuis ma naissance dans cette réalité physique terrestre perceptible.

Bien évidemment, cela est donc le cycle logique de tous les événements vécus depuis l’enfance, les épreuves, le décalage avec cette société malade, les expériences, les relations, le mode de fonctionnement et la sensibilité propres à chaque être, les souffrances nous faisant évoluer (attention à l’aliénation, chose abordée maintes fois dans la série en nuançant), etc.

Bon, je remarque que je viens de résumer une bonne partie de mon parcours ici, lequel ne figure même pas sur la page à propos de mon site (incluant ma présentation détaillée et positionnement), mais ce fut, je pense, essentiel.

 

▪︎ De plus, les spécialistes et experts sont bien souvent endoctrinés, et n’ont pas cette capacité de percevoir une chose dans son ensemble. Ils sont de ce fait souvent moins compétents que quelqu’un étant multi-casquettes / multi-rôles avec cette approche transdisciplinaire. Ou bien beaucoup arrêtent d’apprendre dès qu’ils finissent leur cursus scolaire et/ou universitaire.

Je pars du principe que la vie est un apprentissage constant et sans fin, que l’on pourrait nommer l’école de la vie.

Puis aussi, nous n’avons pas tous les mêmes types d’intelligence, de mode de fonctionnement (cérébral et autre), le même potentiel (selon nos avantages ou désavantages innés, passions…), etc.

Donc tout ceci est aussi à considérer. Chacun doit de ce fait trouver son ou ses rôles, lesquels pourront évoluer.

Sans parler de certains qui peuvent se conforter dans le monde actuel, donc en n’abordant pas ce qui se doit d’être abordé pour une question d’intérêt et profit personnels (que ce soit conscient ou inconscient, volontaire ou involontaire).

 

▪︎ Cependant, les experts et spécialistes sont bien sûr utiles. Et de plus en plus d’experts et de spécialistes optent pour cette approche holistique tout en conservant leur domaine d’expertise principal selon leur désir.

Dans cette série DÉCLIC TERRESTRE, j’évoque justement la spécialisation ; laquelle est advenue dès l’invention du commerce pour réussir à survivre en se positionnant sur le marché (ce n’est donc pas quelque chose de naturel à la base), voir l’épisode n°2. Ainsi que ce qui vient d’être exprimé sur les experts, qui est exprimé au début de l’épisode n°5.

 

▪︎ Quant à l’âge, je ne comptais pas en parler car cela importe peu, et aussi pour la notion de crédibilité liée. Et car (de base) j’aime ne pas trop en dire sur moi, étant quelqu’un d’assez discret dans la vie de tous les jours. Ce qui peut sembler paradoxal avec cette série vidéo, mais c’est bien le cas. Dans la vie quotidienne (physique), je n’aime pas avoir les projecteurs sur moi comme je l’aime pourtant dans le virtuel dans le but de communiquer (principalement par nécessité).

Comme le dit ce dicton《 vivons cachés, vivons heureux 》. (Bien que le fait d’être heureux est également un vaste sujet, surtout dans le monde actuel, mais ce dicton en dit long).

Mais il est également vrai que ne pas suffisamment en dire sur soi, laisse la porte grande ouverte à d’autres qui n’hésiteront pas à le faire à notre place ; avec une description de notre être bien souvent faussée voire pervertie.

D’où l’écriture de toutes ces lignes au travers de cette FAQ, en plus de personnellement accorder une importance aux détails et aux mots.

Donc en prenant cela en compte, et étant donné la question de cette FAQ, le voici : j’ai à ce jour 24 ans. Je vais sur mes 25 en cette année 2024. Oui, on me donne souvent un peu plus. Surtout qu’il y a 4 ans de cela, lorsque j’ai commencé à créer du contenu en mon nom et à me positionner sur certaines choses (voir présentation), j’en avais donc 20/21.

Ce qui peut s’avérer être inspirant ou donner de l’espoir, certes. En voyant que la jeunesse actuelle n’est peut-être pas totalement 《 éteinte 》/ inconsciente. Et je ne suis bien sûr pas le seul 《 jeune 》à œuvrer dans cette démarche. D’ailleurs, des adolescents / jeunes adultes de 15 ans en moyenne sont aujourd’hui conscients de beaucoup de choses !

J’ai toujours cette réponse : l’âge ne fait pas la maturité, et le vécu ne fait pas la connaissance, ni la sagesse, ni même la volonté. J’aime aussi dire que l’âge importe peu, en prenant en compte tout ce que j’ai pu dire sur la légitimité, et aussi car le concept d’âge en soi est quelque chose d’humain.

Qu’importe l’âge, on peut mourir intérieurement à 20 ans comme on peut être en pleine santé à 80 et 《 vibrer 》.

Bref. Je passe les détails.

 

▪︎ Pour finir sur la question du diplôme, il n’est pas difficile de comprendre que ça aussi c’est délicat à appréhender, voire inutile selon la profession. Au vu de la corruption mondiale au sein des programmes scolaires et du reste. Chose abordée dans la série. Et au vu du fait que beaucoup cessent d’apprendre, je le répète, donc ne tiennent pas compte non plus des progrès (c’est pourtant la base de l’approche scientifique).

Un pilote d’avion a tout intérêt à être certifié, nous sommes d’accord. Mais un autodidacte peut légitimement œuvrer pour l’humanité dans des activités non réglementées (car jugées non dangereuses pour autrui selon les normes établies, et basées sur des droits inaliénables), de types intellectuelles et/ou artistiques, comme je le fais.

PS : outre tous les éléments évoqués jusqu’ici, j’ai aussi un certificat en permaculture, après une formation suivie entre 2022 et 2023 avec Alliance Perma (certifiée par permaculture internationale).

La permaculture, que j’ai découverte il y a environ 2/3 ans (vers 2021), m’a permis de mieux comprendre le fonctionnement des écosystèmes, de la nature, de comment développer son/notre autonomie globale de manière durable et respectueuse de la vie au maximum, puis de belles rencontres et moments de partage également.

 

Voilà tout. Ce fut un plaisir que de répondre point par point à cette question aux multiples aspects, m’ayant permis de développer davantage mes réflexions, et surtout de revendiquer haut et fort ma légitimité à œuvrer dans cette démarche ; avec mes compétences et rôles multiples, en tant qu’être humain & Terrien.

En plus des objectifs et du principal but déjà exprimés (voir la question 1 du dessus), mes intentions profondes sont communiquées à diverses reprises dans la série ; à titre d’exemple, et/ou pour mettre en garde. Ainsi que dans cette FAQ au sens large, en particulier dans la question 《 Dites-vous la vérité ? 》. Ou encore sur la page 《 à propos 》 de mon site Internet, sur laquelle j’en parle aussi brièvement.

Pour commencer, il serait déjà bon de définir ce qu’est la politique avant même de répondre à cette question. Ce mot est aujourd’hui très controversé, mal compris, galvaudé, et crée de la méfiance voire du dégoût (par déception et désespoir quant au système politique mondialisé).

Comme cela est abordé de manière simple et efficace dans la série, en particulier au début de l’épisode n°3 en quelques minutes seulement, la politique à la base, c’est : les règles de vie, et la gestion de la gouvernance au sein d’une communauté ; qu’elle soit partagée ou pyramidale. Rien de plus. 

Le mot 《 politique 》peut être remplacé par d’autres mots : système de gouvernance, gestion de la gouvernance / des individus, ou autre.

En tout cas, c’est sur cette définition-là que je m’appuie.

 

Chose dite, nous pouvons à présent nous concentrer sur la question.

Pour répondre très simplement : oui et non.

 

Oui si on part du principe que la définition donnée concerne tout le monde.

Et que chacun soit également libre de s’exprimer via sa liberté de pensée et d’expression.

Un dicton parlant :《 Intéressez-vous à la politique, ou bien la politique s’intéressera à vous. 》Valable pour diverses choses. Comme : 《 Intéressez-vous à votre cerveau, ou bien quelqu’un d’autre le fera à votre place. 》

 

Et non car je ne veux en aucun cas diriger ! Ni que l’on vote pour moi !

C’est l’extrême opposé que je prône depuis toujours, et tout au long de cette série.

À savoir : la gouvernance partagée. Que chacun reprenne sa responsabilité / son pouvoir intérieur. Une politique souveraine en quelque sorte. Où chacun participe réellement. Et où chacun est à la fois le maître et l’élève.

 

Pour plus de détails sur tout cela, il faut regarder la série…! Car la politique est bien sûr liée à d’autres choses, et plus principalement à l’économie. Je n’en dirai pas plus.

Mes propos ne font pas office de vérité absolue. Je ne prétends aucunement détenir la vérité absolue sur la vie. Et je ne suis dans aucun dogme. Tout évolue ou se peaufine, c’est le principe même de la (vraie) science.

En revanche, je me base sur des éléments concrets, objectifs, et majoritairement prouvables et factuels. En sourçant au maximum mes propos. Outre mes réflexions personnelles sur certaines choses, généralement liées. Ainsi que sur des choses actuellement visibles et/ou présupposables pouvant confirmer les éléments exposés, en particulier dans les 4 premiers épisodes de cette série. Puis en écoutant avant toute chose mon bon sens, cœur et intuition (au-delà des faits) ; ce que chacun est invité à faire. 

De plus, je ne cherche pas à convaincre (même si nous cherchons tous à défendre ce qui nous semble juste), chacun doit se convaincre lui-même en se faisant son propre avis, en écoutant ses ressentis, et en faisant ses propres recherches s’il le désire. Favoriser le questionnement est donc bien mieux. Chose que je tente de faire tout au long de cette série, comme je l’ai avant tout fait pour moi-même, et continue de le faire. De manière objective et nuancée, en allant chercher la contradiction (également appelé la dialectique).

J’ajouterais que la liberté de pensée et d’expression est un droit inaliénable que nul ne pourra enlever aux êtres humains étant alignés avec eux-mêmes. Et de mon côté, dans le respect d’autrui. Sans porter atteinte à quiconque. Mais en osant revendiquer ma pensée. Et si celle-ci s’avérerait fausse sur un élément, cela ne change rien à ma liberté de parole ; surtout lorsqu’il s’agit de bienveillance envers moi-même et autrui. À noter que l’analyse et la constatation factuelle sont à différencier du jugement, qui lui est personnel. Les faits, eux, sont impersonnels.

J’évoque plus ou moins tout ceci de vive voix à plusieurs reprises dans cette série ; pour mettre en garde et rappeler mes intentions (ça rejoint la question appropriée de cette FAQ). En plus du message d’avertissement en début de chaque épisode.

Pour 3 raisons principales :

 

– [1/3] Car tout ce que je fais ou ai fait est profondément aligné à l’instant T.

Que ce soit au travers de ce projet humanitaire, au travers de mes actes passés (en particulier depuis l’an 2020), ainsi que dans ma vie quotidienne de manière générale.

Comme je l’évoque à plusieurs reprises dans d’autres questions de cette FAQ, en particulier dans la question 4, ainsi que sur la page « à propos » de mon site Internet.

 

– [2/3] Ensuite, car à mon sens, on se doit tous d’oser faire ce qui nous semble juste en notre vrai nom, qui plus est dans une démarche d’intérêt général comme celle-ci. Surtout que de mon côté, je n’ai rien à cacher (vis-à-vis de ce que je décide de rendre public, à distinguer de la vie privée).

À moins de créer un mouvement ou une association par exemple, ce qui est différent. Bien que le nom du fondateur en question puisse dans ce cas-là aussi être connu du public (sans forcément être mis en avant), pour les 3 principales raisons abordées.

Cela fait partie de nos droits et libertés fondamentaux en tant qu’être vivant libre d’origine humaine. Malgré les risques que cela peut comporter, principalement dans ce monde actuel.

C’est à chacun de peser les avantages & inconvénients, et les bénéfices & risques pour chacun de ses choix ; en acceptant les sacrifices et/ou les conséquences, et en se rappelant le pourquoi de ses agissements (incluant nos besoins et désirs), couplé à nos valeurs et à l’écoute de nos ressentis, selon également la situation et le contexte. C’est cela l’alignement, et la responsabilisation (éléments abordés à diverses reprises dans la série).

 

– [3/3] Enfin, car cela permet aussi d’humaniser, ainsi que d’également inspirer confiance. Du moins, cela peut davantage permettre ces choses. (Comme abordé dans les précisions de la question 4 [liées] quant à ma présence face caméra [qui permet d’intensifier le lien de proximité relationnel dans le virtuel voire la confiance aussi, entre autres]).

Choses qui, à mon sens, sont très importantes, notamment en fonction des objectifs et du/des but(s) recherché(s).

Qui plus est dans ce monde actuel de plus en plus déshumanisant (monde virtuel [malgré son utilité et ses avantages, incluant le format vidéo], le transhumanisme au sens large [à distinguer du progrès technologique], la solitude subie chez beaucoup d’êtres humains, ou encore les comportements non éthiques et amoraux, etc.).

Bien que mon objectif n’est donc pas que l’on croit aveuglément à mes propos, c’est au contraire tout l’inverse… (Se référer aux autres questions de cette FAQ). Ni même que l’on m’apprécie, malgré ma démarche. (Voir la question 4 [les précisions]). Mais cela est à distinguer du fait d’humaniser et d’inspirer confiance ; pour notamment que l’on puisse simplement lire et/ou écouter ce que j’ai à dire, ou encore pour réussir collectivement à vivre ensemble sur cette planète (sans vivre dans la peur permanente de l’autre ni se faire la guerre)… Bref. Vaste(s) sujet(s).

En plus des 2 autres raisons évoquées donc.

▪︎ Pour commencer, divers acteurs en tous genres ont été cités ou mentionnés dans cette série (par écrit et/ou oralement), pour notamment sourcer mes propos, et/ou pour de plus amples informations, et/ou en guise d’exemples. Mais aussi les citations / maximes ne relevant pas nécessairement de faits ; lesquelles apportent un plus à ma simple voix via cette complémentarité, et renforcent aussi la crédibilité et véracité des propos (de par la preuve sociale, et en montrant que je ne suis pas le seul à dire ceci et/ou que c’est reconnu scientifiquement ou autre). Et cela ajoute aussi un dynamisme aux vidéos / films.

Puis aussi, je répète maintes fois que je me base sur divers êtres humains dans tous les domaines (en termes de connaissances, recherches et réflexions).

Donc cette série est en fait indirectement collaborative, voire collaborative tout court on pourrait dire ! (selon les perceptions)

Même si certes, c’est donc moi qui ai écrit cette série, qui l’ai produite (avec une aide au financement [privée] que j’ai obtenue et dont je remercie encore vivement les concernés, sans qui cette série n’aurait probablement pas vu le jour [du moins de sitôt]), qui l’ai réalisée, et qui présente le tout au travers de ces 5 épisodes. Incluant aussi toute la partie diffusion que je gère.

PS : ces sujets, concernant le droit d’auteur / l’attribution de telle ou telle chose à quelqu’un, et au sens large la notion de propriété, sont par ailleurs abordés dans l’épisode n°5.

Ensuite, et de manière plus large, il est quasiment impossible de dire que nous faisons quelque chose seul par nous-même, étant donné que nous utilisons des choses créées par d’autres. Rien que la caméra utilisée pour enregistrer le reportage par exemple. Ou le micro. Ou encore les licences de droits d’utilisation que je possède et qui ont permis d’ajouter une énorme valeur à la série ; via des vidéos d’illustrations cinématographiques et des musiques et bruitages professionnels. Cela aurait pris des années de plus à tout faire 《 seul 》 par moi-même, et ça aurait été extrêmement difficile d’arriver à ce résultat-là, couplé à des frais bien plus élevés. Sans parler du fait que toutes nos expériences, rencontres et épreuves y participent elles aussi. Cette série est bien sûr l’aboutissement d’un long cheminement. Et on pourrait pousser le concept encore plus loin (les vêtements, l’éducation, la connaissance de nos ancêtres…).

Donc gratitude à tous les êtres ayant participé de près ou de loin à la réalisation de cette œuvre (série) ; directement ou indirectement, consciemment ou inconsciemment, volontairement ou involontairement. Ce qui est donc valable pour toute création en tout genre, de n’importe qui.

Enfin, il est prévu que la série soit traduite en plusieurs langues, à commencer par l’anglais. Et pour cela, je collaborerai directement en équipe à ce niveau-là ! (Traducteurs et/ou doubleurs de voix).

 

 

▪︎ Choses dites, il y a toutefois plusieurs raisons… :

 

– [1/7] Avant tout, cette série est, à titre personnel, un projet de vie (100 % aligné avec mon être, âme, cœur, désirs profonds, valeurs, vision), et allant dans la continuité logique de ce que j’avais déjà pu faire / créer / partager par le passé, au cours de ces 3 à 4* dernières années sur Internet (début 2020 – fin 2023) . En plus de la nécessité. * Réf. : voir la vidéo 《 À cœur ouvert 》disponible sur ma chaîne Odysee et CrowdBunker, si jamais.

– [2/7] De plus, une envie personnelle en tant qu’auteur et multi-casquettes de ne pas avoir de barrière ; à la fois sur le fond et la forme. Une liberté créative totale.

– [3/7] L’urgence de diffuser toutes mes connaissances, recherches et réflexions, tant que je le pouvais encore (situation personnelle, et aussi l’état du monde de plus en plus instable et incertain).

– [4/7] Nécessite du temps et des frais supplémentaires, ainsi qu’une organisation plus importante pour pouvoir collaborer en équipe (de manière directe).

Rappel : des traductions de la série sont prévues, et je collaborerai donc en équipe pour cela.

N.B. : des cagnottes seront progressivement lancées au fil du temps (voir la question dédiée sur la gratuité de la série pour plus de détails sur ce point).

– [5/7] C’est aussi une sorte de challenge personnel initiatique que d’avoir fait tout ceci de 《 A à Z 》 (de l’écriture à la diffusion finale). Notamment en allant dans de magnifiques milieux naturels sauvages, lesquels sont narrativement cohérents avec les épisodes, avec l’énergie recherchée, et permettent dans le même temps de capter l’attention avec un effet 《 waouh 》; dans ce monde surchargé d’informations, qui va très vite. (Ce qui peut être un frein de plus pour beaucoup de gens que d’aller dans ces endroits ; nécessitant un minimum de condition physique, des frais, de l’énergie, puis l’envie de le faire). Et cela, avec mes diverses compétences en tant que multi-casquettes donc et un alignement profond (malgré les contraintes de temps et d’argent au milieu bien présentes…). 

J’ajoute que la réalisation de cette série fut une véritable épreuve très difficile, avec une forte pression pour réaliser 5 docufictions au format long, d’intérêt général et gratuitement diffusés, en seulement quelques mois (environ 9 [avec une moyenne de 12 à 15 H de travail par jour, quasiment 7J/7]). Sans inclure l’écriture qui avait commencé depuis plusieurs années. Les connaisseurs comprendront la tâche immense que cela représente, qui plus est seul sans équipe (en prenant en compte mes propos précédents quant au mot 《 seul 》).

Or, cela est parfaitement choisi et aligné, car le pourquoi est suffisamment grand. Je n’exprime donc pas ceci pour me plaindre, ni même pour recevoir des éloges (du moins ce n’est pas du tout le but premier, voir détails plus bas sur cela [le désir de reconnaissance, etc.]). Mais évoquer cela me semblait tout de même important afin de montrer l’envers du décor (les difficultés – le fait que ce n’est pas qu’une partie de plaisir, et les conséquences).

Cette série vidéo, d’intérêt général et diffusée 100 % gratuitement, est clairement un cadeau du cœur pour notre humanité (pour vous, pour moi-même en tant qu’auteur, et au sens large pour tout le reste du vivant).

Représentant donc un travail colossal (milliers d’heures de travail), de nombreux frais (milliers aussi), et autres (c’est bien sûr l’aboutissement d’un long cheminement [voir présentation], et ça a bien sûr son lot de sacrifices et de conséquences notamment dans ce monde actuel).

Et cela, par nécessité pour notre humanité (qui court plus que jamais à sa perte). En essayant malgré tout de fournir un travail de qualité, notamment artistique. Et le travail est encore loin d’être terminé à l’heure où j’écris ces mots (02/24) pour ce qui concerne sa diffusion mondiale et/ou traduction(s). (Se référer à la question 1 et 1.1). Bien que ce soit donc l’aboutissement de plusieurs années de cheminement, de recherches transdisciplinaires, de discussions, de réflexions et d’actions diverses.

 

▪︎ J’ai hésité à mettre les précisions qui suivent, au risque de paraître égocentrique, non humble ou que sais-je, mais après réflexion et quelques ressentis personnels, ceci se doit d’être dit. Alors les voici :

Notons que nul n’a besoin de personnellement m’apprécier pour visionner cette série, ni même pour la partager.

Cela m’est égal que l’on m’apprécie ou non, malgré ma démarche. Car elle concerne absolument tout le monde. Ce qui importe, ce sont les connaissances, recherches et réflexions qui s’y trouvent (et plus principalement l’évocation des causes, et des solutions).

Et cela n’empêche pas pour autant d’aller vers ce nouveau paradigme, en étant dans le respect de chacun, sans pour autant apprécier et/ou fréquenter ledit être humain en question. (Cela est abordé dans la série, en lien avec le pardon).

Ce n’est donc pas 《 ma série 》 ou 《 mon projet 》!! Pitié, ne considérez pas cela comme étant 《 le mien 》, dans le sens 《 mes intérêts personnels 》… Je n’en tire absolument aucun gain ni profit, si ce n’est que je veuille que ce monde change. Même si, certes, c’est bien mon œuvre en tant qu’auteur (dont j’en suis sainement fier, je n’ai pas de mal à le dire au vu de tout le travail multiple que cela a nécessité [milliers d’heures de travail], couplé à de nombreux frais [milliers aussi] et de nombreux sacrifices et conséquences notamment dans ce monde actuel, mais avec un alignement profond, et c’est bien sûr le fruit d’un long cheminement, etc., je réitère encore).

Et en réalité, l’idée est que, par la suite, si cette série atteint ses objectifs, je redisparaisse des écrans / des radars ; en me refondant dans le décor de notre monde, tout comme n’importe quel être humain faisant sa part. Nous avons tous notre part à faire, avec un / des rôles que nous décidons de jouer. Nous sommes tous importants, et complémentaires.

 

Toutefois, je suis conscient que cela peut, malheureusement, susciter une forme d’envie ou de suspicion chez certains

En particulier dans cette société moderne mondialisée dans laquelle nous avons grandi ; visant à battre les autres, dont l’amour-propre / la vanité est souvent au centre.

Ainsi, certains pourraient ne pas partager voire même ne pas regarder cette série pour cela ; car ils auraient alors l’impression d’être inférieurs, de se sentir nuls, de ne pas être valorisés (car après tout, pourquoi aurais-je droit à la reconnaissance et pas eux…?), en me voyant de ce fait comme un rival si ce n’est comme un ennemi, et en prenant éventuellement plaisir à me voir échouer (selon la perception que l’on a de l’échec en rapport avec les objectifs que l’on se fixe), alors même que cette série est dans leur intérêt premier. Puis je rappelle que moi, seul, je ne ferais rien. Que sans action solidaire, rien ne se passera.

Et cela est malheureusement bien souvent le cas au sein des relations humaines, que ce soit conscient ou inconscient. Chose à laquelle je fais allusion dans la série avec les causes primaires abordées (couplé à la compétition sexuelle pouvant là aussi entraîner ce type de choses, laquelle est aussi abordée).

Et/ou en pensant par exemple que j’avance tout seul sans vouloir m’unir, que je suis candidat à la présidentielle (rires [c’est à l’opposé de ma démarche]), et/ou que je cherche à briller (qui plus est avec ma tenue [soigneusement choisie] et le soleil la mettant en valeur, couplé à l’ambiance artistique colorimétrique de l’épisode 5 visant à illustrer ce nouveau paradigme), ou encore que j’ai quelque chose à prouver… 

Notamment via le fait que j’ai une certaine présence face caméra dans la série, en ayant volontairement utilisé cette approche-là pour 4 raisons, soit :

– pour dynamiser les épisodes (en mixant avec la voix off) ;

– pour éviter que les images d’illustrations soient trop redondantes, et/ou par difficulté quant au fait de trouver des images qui illustrent chaque mot ou phrase (avec un très petit budget et une contrainte de temps, je le rappelle, dont l’épisode 5 qui parle d’un nouveau paradigme qui n’existe donc pas encore ou partiellement, et cela nécessite également parfois plus de travail) ;

– pour également créer un lien de proximité relationnel (ce qui permet d’humaniser [voir la question 3.4 liée], tout en me mettant parfois à nu via des exemples personnels que je donne en rapport avec les sujets abordés [exemples qui permettent aussi d’aider à la compréhension des propos], en particulier dans l’épisode 4) ;

– et enfin, comme abordé plus haut, car les magnifiques milieux/décors naturels dans lesquels je me trouve sont narrativement cohérents avec les épisodes, avec l’énergie recherchée, et permettent dans le même temps de capter l’attention avec un effet 《 waouh 》; dans ce monde surchargé d’informations, qui va très vite.

Notamment aussi via cette détermination et révolte du cœur (fondamentale, saine et contrôlée [élément lui aussi abordé dans la série avec pédagogie]) que je laisse authentiquement transparaître à l’image, qui peuvent éventuellement laisser penser ce type de choses, et donc fausser le véritable but recherché et intentions. (Laquelle était par ailleurs bien plus prononcée dans certains de mes contenus passés, et avec un fond et une forme différents par rapport à ce que je tente de faire aujourd’hui, c’est-à-dire de parler à 100 % des êtres humains [du moins au plus grand nombre]).

 

Alors même que cette série est diffusée 100 % gratuitement dans l’intérêt commun (à mes frais, et à mes risques et périls).

Mais si tel était le cas, je l’accepterais.

On ne pourra jamais plaire à tout le monde… Je sais personnellement pourquoi je fais ce que je fais.

Je répète d’ailleurs plusieurs fois mes intentions dans cette série ; à titre d’exemple et/ou pour mettre en garde. Et mes actes parlent d’eux-mêmes.

Et j’invite tout être humain à faire de même, à oser faire ce qui lui paraît juste, à viser haut ; dans une démarche d’amour.

Puis quant aux désirs, tel que le désir de reconnaissance et/ou d’accomplissement, ceci est d’ailleurs également abordé dans la série…! Valable pour le fait de chercher à briller (autrement dit de chercher la reconnaissance, c’est la même chose) ; on le cherche au final un peu tous, quelle que soit la manière, et ce n’est pas forcément quelque chose de mal (se référer à la série, en particulier l’épisode 3.). Dont ceux qui critiquent de manière infondée, en cherchant bien souvent à tirer les autres vers le bas ; pour justement se sentir meilleur de cette manière-là…!

De même pour ce qui a trait aux peurs, blessures et traumatismes ; nous en avons plus ou moins toutes et tous. Mais nous pouvons les maîtriser et les transcender. (Se référer à la série, en particulier l’épisode 3).

 

On voit là toute la difficulté quant au fait de vouloir parler au plus grand nombre, dans le but d’aller vers ce nouveau paradigme…

Pour ceux qui se reconnaîtraient éventuellement dans ce qui vient d’être exprimé dans ces précisions détaillées, sachez que ce n’est rien de grave. Et nous pouvons en réalité tous y être confrontés… C’est bien souvent inconscient.

Il est important d’oser le reconnaître, sans se juger ni se culpabiliser, pour ainsi pouvoir aller au-delà, dans l’intérêt commun.

En visionnant et/ou en partageant cette série, cela vous rend donc tout autant important que son créateur / auteur (donc que moi). Car sans vous, ou autrement dit sans visibilité, je ne ferai absolument RIEN.

D’ailleurs, s’il y avait eu d’autres voix dans cette série, cela aurait tout autant pu créer ce type de problèmes. Et/ou d’autres problèmes, comme par exemple ceux ayant une forte notoriété, qui ne sont pas aimés par certains notamment à cause de leur image médiatique (ne reflétant bien souvent pas la réalité), et donc la série n’aurait pas été vue et/ou partagée par des personnes en raison du ou des intervenants qu’il y aurait eu.

J’ai de mon côté l’avantage de n’être actuellement que très peu connu, mais ça peut tout autant être un désavantage pour ceux accordant de l’importance au 《 prestige 》/ à la notoriété. Donc ça aussi finalement, c’est un critère supplémentaire à prendre en compte.

PS : quant aux visionnages et/ou partages, il y a bien sûr de multiples autres facteurs que l’on ne peut pas contrôler, surtout dans un monde comme celui-ci surchargé d’informations. Tels que les sujets abordés, la durée, le shadow ban (censure sournoise par certaines plateformes, engendrant une perte de visibilité) et/ou la censure directe pouvant exister, ou encore l’ignorance volontaire (pour diverses raisons possibles, bien souvent dues à la peur), etc.

 

 

–  [6/7] Ensuite, à mon sens, et sans vouloir offenser quiconque, la quasi-totalité des acteurs œuvrant dans cette même démarche globale (associations, collectifs, mouvements, fondateurs de projets, auteurs, 《 spécialistes / experts 》, lanceurs d’alerte, etc.), ne sont malheureusement, à ce jour, pas ou peu conscients des causes primaires abordées dans cette série, se concentrent bien souvent sur les effets ou les causes secondaires, et ne proposent de ce fait pas de solutions réellement durables (pour ceux qui proposent des solutions) permettant de muter vers ce nouveau paradigme.

Et aussi, la quasi-totalité n’est pas dans cette démarche qui vise à parler au plus grand nombre d’êtres humains (voire à tout le monde, dans l’idéal, comme je tente de le faire), ce qui est évidemment problématique au vu de ma démarche qui vise donc à favoriser l’union des êtres humains dans le monde entier.

Cette raison n°6/7 est une des principales qui m’a orienté vers ce choix qui s’est fait sans trop réfléchir, en plus de toutes les autres raisons.

Voir les questions complémentaires de cette FAQ sur ce(s) point(s)-là :《 cette série est-elle inédite 》et 《 êtes-vous légitime 》.

Bien que les effets puissent nous mener aux causes, à condition de comprendre les causes et de les aborder, puis d’également parler des solutions.

Je respecte et félicite toutefois grandement l’engagement et le travail de chacun, qui est tout de même souvent complémentaire (en ayant une utilité sur le court terme). Et cette série vise également à unifier tous les collectifs, mouvements, et au sens large toutes les populations, du monde entier (voir ép. 5, dans lequel des mouvements, dont certains regroupant divers collectifs [que chacun est libre d’adhérer ou pas], sont cités).

 

– [7/7] Enfin, c’est aussi dû à quelques déceptions personnelles suite à des propositions faites en amont par le passé. Notamment dans certains groupes dans lesquels j’étais ou suis encore, n’ayant abouti à rien (parfois même sans réponse). 

En particulier à cause du manque de fonds / d’argent, créant une grande contrainte et une pression économique quasi permanente (toujours et encore lui qui est au milieu ! L’une des causes primaires… [Voir la série]).

 

 

▪︎ MAIS… :

 

  • Comme introduit dès le départ au-dessus, cette série est en fait indirectement collaborative, voire collaborative tout court on pourrait dire ! (selon les perceptions). Pour ne pas tout répéter (relire le cas échéant). Et comme évoqué, je collabore donc directement en équipe ; pour la traduction de la série en plusieurs langues (traducteurs et/ou doubleurs de voix).

 

  • Malgré mes propos du dessus, j’avais tout de même pour projet de collaborer avec divers acteurs pour justement ne pas être la seule voix dans mes créations (malgré mes propos de départ… je réitère). Et je reste dans tous les cas ouvert à de potentiels projets d’équipe / commun ; selon la nécessité, les possibilités, mes envies, le contexte, etc.

 

  • Aussi, cela me permet à présent d’avoir quelque chose de très cohérent à présenter en tant qu’auteur multi-casquettes, participant donc aussi à ma crédibilité, selon les objectifs et but(s) recherché(s), pour d’éventuelles futures collaborations directes, allant dans cette même démarche globale.

→       1/ Pour toucher le plus grand nombre.

2/ Et pour être davantage cohérent dans ma démarche et vision. Malgré la difficulté, et les conséquences et sacrifices qui en découlent, dans ce monde actuellement régi par le commerce.

 

→   Quant au soutien financier, je ne souhaite pas percevoir de donations ou autre avec cette série, en dehors des cagnottes permettant de financer des besoins spécifiques (ce qui est complètement distinct du fait de percevoir de l’argent ou des donations permanentes hors cagnotte ; permettant à un auteur de vivre de son œuvre [revenus passifs] ou à une entreprise de faire du gain à but commercial et avec une recherche de profits).

Bien que je le pourrais et le mériterais ; au vu du grand travail multiple (qui devrait pourtant être largement rémunéré au vu de ce que cela implique), des frais déboursés, et autres. 

Je possédais par le passé un lien de donation PayPal que j’ai volontairement enlevé de mes réseaux à la sortie de cette série. Il n’est donc plus possible de me faire un don financier hors cagnotte (bien que j’en ai quasiment jamais perçu par le passé, outre quelques dizaines ou centaines d’euros en 3 ans [ce qui est dérisoire]).

De même pour tout placement de produit rémunéré, sponsoring ou affiliation que j’aurais pourtant pu faire. 

Et cela, par souci de cohérence avec ma démarche véritable (malgré les difficultés). Notamment pour éviter toute suspicion ou critique liée à ce sujet. Bien que je sois le premier à dire que le monde non marchand nécessite une transition collective. On peut alors clairement parler de sacrifice(s), mais le pourquoi est suffisamment grand. Montrer l’exemple, c’est ce que l’on se doit de faire. (Malgré les difficultés, je le répète).

 

Ainsi, la seule chose qui est prévue, qui sera communiquée au fur et à mesure du temps, est la mise en place d’une ou de plusieurs cagnottes ; pour aider à traduire et à diffuser la série mondialement.

À noter que la série est diffusée 100 % gratuitement et qu’elle le restera.

Si possible, en cas de bénévoles qui se proposeraient d’aider gratuitement ou d’échange de bons procédés non monétaire, et/ou si la cagnotte dépasserait le montant minimal prévu (minimal oui, car il n’y aura jamais trop d’argent…), le montant d’argent récolté non utilisé sera dans tous les cas utilisé pour d’autres choses en rapport avec ce projet. Soit : pour poursuivre la diffusion mondiale de la version française, pour permettre une meilleure qualité du travail de traduction de la version anglaise (qui serait la première langue traduite), pour la diffusion mondiale de la version anglaise, pour éventuellement traduire la série en d’autres langues, pour la diffusion mondiale de la série en d’autres langues, et/ou pour investir dans de la publicité payante visant à promouvoir la série (pub sur le web, ou autre).

Tous les détails et conditions seront présentés sur la page de la/des cagnotte(s) en question en temps venu.

Oui (si la vie fait que…).

Je compte au minimum la traduire en anglais en plus du français. Pas seulement le sous-titrage, mais une vraie version intégrale ; incluant l’audio, tous les visuels, les titrages, etc.

Et si possible, dans d’autres langues, au minimum le sous-titrage.

L’idéal étant de pouvoir la traduire dans le plus de langues possibles, à commencer par les 10 langues les plus parlées.


Me contacter si vous pensez pouvoir aider dans cette démarche : florianpiana@protonmail.com

Pour les épisodes supplémentaires, non. 

Pour une éventuelle saison 2, ce n’est absolument pas prévu. En tout cas, à ce jour.

Je ne pense vraiment pas que cela soit nécessaire. L’essentiel de ma pensée (incluant mes connaissances, recherches et réflexions ainsi que celles de divers acteurs allant dans ce sens sur lesquels je me base) a été présentée dans ces 5 épisodes. Malgré le fait que j’évolue bien sûr encore, comme chacun.

Mon objectif n’est donc pas de faire de futures interventions. Du moins, à ce jour. Et dans l’idéal. On verra bien.

Il n’y a plus qu’à faire en sorte que ce nouveau paradigme émerge partout.

Autrement, une autre série ou production (documentaire, ou autre) pourrait dans ce cas voir le jour. Notamment une production collaborative avec d’autres voix / êtres humains (voir la question du dessus appropriée).

À ce jour, il n’existe pas de livre papier ou d’ebook de la série DÉCLIC TERRESTRE dans son intégralité.

 

  • Or, il existe un bref résumé de la série (sortie le 11/04/24). Celui-ci est disponible en version vidéo (incluant l’audio, et pouvant s’écouter tel un podcast), ainsi qu’en version écrite via un document au format PDF (téléchargeable).

N.B. : le visionnage de la série est évidemment très important, de sorte à avoir tous les détails et éléments complémentaires. Ce bref résumé est donc surtout là pour inciter au visionnage des épisodes et/ou comme support à conserver (notamment le PDF) permettant de mémoriser les grandes lignes (l’essentiel).

Voici le lien de la page en question sur mon site Internet : https://florianpiana.com/serie-declic-terrestre-en-bref/

 

  • Et il existe aussi un second document au format PDF (téléchargeable) de 21 solutions et actions, présentées dans l’épisode n°5 (sortie en même temps que l’épisode).

Le lien se trouve dans la description vidéo de l’épisode n°5, redirigeant vers la page en question sur mon site Internet. Voici le lien de la page : https://florianpiana.com/serie-declic-terrestre-resume-de-21-solutions-et-actions-pdf/

N.B. : le visionnage de la série est évidemment fortement recommandé, notamment en amont, de sorte à avoir tous les détails et éléments complémentaires ; incluant les bases fondatrices et explications globales de ce nouveau paradigme (en vivant une immersion totale), et avant tout les causes abordées (à l’origine de nos comportements non durables) dont la compréhension est fondamentale, ainsi que les options qui s’offrent à nous basées sur un choix de vie crucial. 

 

Pour revenir sur l’existence d’une version écrite intégrale de la série, il y en aura peut-être une dans le futur… Notamment pour ceux n’ayant pas accès à Internet, ayant des problèmes de vue, ou autre.

Mais ces 2 documents au format PDF me semblent à ce jour suffisants, en plus de la série vidéo donc.

Surtout que les épisodes peuvent en fait se consommer comme un livre ! En effet, le sous-titrage FR est volontairement inclus, et il y a un chapitrage dans la description de chaque épisode ; pour justement aider à suivre, pour ceux ayant du mal avec les formats longs. Ce qui permet de ce fait de découper le tout en plusieurs sections. Bien que l’idéal soit de consommer un épisode d’un seul coup (ou en deux fois) ; pour pouvoir être pleinement immergé, pour améliorer la compréhension globale et pour plus facilement se souvenir des informations mises en lien (bien que l’on puisse revisionner et/ou consulter le bref résumé de la série, tout en regardant le chapitrage avant ou pendant le visionnage).

Et car aujourd’hui, il n’y a rien de mieux que le format vidéo*, notamment pour toucher le plus de monde possible (comme diverses études le démontrent).

* La vidéo est le média avec le taux d’engagement le plus élevé, en plus de tous les avantages qu’il offre (ce qu’il permet au niveau sensoriel [principalement au niveau visuel et auditif] et sensationnel, la facilité de mémorisation et de compréhension, le dynamisme, le lien de proximité en particulier au niveau relationnel, en plus du côté artistique [la série étant de type docufiction], etc.).

Et la réalisation intégrale d’un livre papier ou ebook, bien qu’utile et complémentaire, nécessite une approche différente et un travail supplémentaire.

 

Mes priorités actuelles restent donc le format vidéo ; sous-titré, avec chapitrage, et surtout avec toutes les vidéos d’illustrations et l’audio bien entendu, c’est tout l’intérêt… En plus du côté artistique (de type docufiction). Un livre ou document écrit ne permet pas ces choses-là.

PS : divers courts extraits des épisodes sont/seront diffusés en 2024 ; pour créer de courts messages percutants (en particulier pour la jeunesse) et qui apportent de la valeur, mais qui seront évidemment moins objectifs et nuancés (d’où l’intérêt des formats longs), et surtout pour inciter au visionnage de la série en maximisant sa visibilité.

Des traductions en plusieurs langues sont également prévues.

  • J’autorise*, et encourage fortement, les téléchargements et réuploads des extraits, de la bande-annonce, de la vidéo de présentation seule, de la version vidéo du bref résumé de la série (pouvant se consommer tel un podcast), ainsi que des 2 documents PDF existants (le résumé des 21 solutions et actions, et la version écrite du bref résumé de la série). En toute langue ayant officiellement été publiée.

 

  • Concernant les épisodes, j’autorise* aussi le téléchargement ainsi que le réupload dans leur version originale et complète publiée. En toute langue ayant officiellement été publiée.

Mais quant au réupload des épisodes (sur d’autres chaînes et sites qui ne m’appartiennent donc pas), je ne le recommande pas. Voir détails plus bas.

 

* Conditions : le téléchargement et/ou le réupload de toute vidéo/film et de tout document est strictement interdit pour un usage à des fins commerciales, de discrimination, de diffamation, de violence, ou tout autre usage de ce type qui irait à l’encontre du bien commun et de la démarche de cette série d’intérêt général et qui est gratuitement diffusée.

De même pour toute modification sur l’œuvre qui est également strictement interdite.

Il n’est pas non plus autorisé de réaliser et publier une version traduite, sans accord préalable.

N.B. : toute version traduite sera réalisée et gérée par l’auteur (Florian Piana), ou au minimum vérifiée (afin d’éviter des erreurs de traduction et maximiser sa qualité).

 

Détails : je ne recommande pas le réupload des épisodes, pas seulement car cela est ma propriété en tant qu’auteur, mais surtout pour justement avoir un aperçu précis du nombre de visionnages (en lien avec les objectifs) sur les 3 plateformes sur lesquelles sont diffusées les épisodes.

C’est-à-dire : sur ma chaîne crowdbunker.com, odysee.com, et youtube.com (si la censure le permet).

 

À savoir : en cas de suppression par ces plateformes ou si ces plateformes ferment, la série sera réuploadée directement sur mon site Internet, avec un compteur de vues qui sera intégré. Et qui reprendra la comptabilisation approximative des anciennes, via une annotation.

Or, cela ne sera évidemment pas optimal pour le référencement et la véracité des vues (facilement trucables). Puis ça nécessite aussi beaucoup de frais pour entretenir un site qui accueillerait donc des dizaines / centaines de millions de visiteurs.

Bien que je ne vois aucun intérêt à m’amuser à truquer les vues. Cela me serait totalement inutile… (sauf par problème d’ego / désir égotique). Car pour ce qui a trait à la crédibilité, il y a bien d’autres atouts à considérer, et puis j’aurais également du mal à me regarder dans un miroir au vu de mes valeurs et éthique. Bref.

Même si le réupload sur d’autres sites et chaînes qui ne m’appartiennent pas peut certes être utile ; pour améliorer la diffusion, et par sécurité (notamment en cas de fermeture de mes réseaux et site web).

De ce fait, si la série venait à disparaître des 3 plateformes sur lesquelles elle est à ce jour diffusée, ou encore de mon site Internet officiel (florianpiana.com), j’encourage dans ce cas la rediffusion / réupload des épisodes (pour ceux qui les auraient préalablement téléchargés, ou bien en les téléchargeant éventuellement depuis mon site si possible).

 

En cas de doute, me contacter à : florianpiana@protonmail.com

  • 💬 Vous êtes toutes et tous encouragés à exprimer vos avis en laissant un commentaire respectueux et sincère (si possible sur les plateformes où les épisodes sont diffusés).

PS : ce qui est par ailleurs tout autant valable pour ceux qui n’auraient pas apprécié et qui ne souhaiteraient pas soutenir le travail fourni.

 

  • 📲 🌎 Et à partager MASSIVEMENT et mondialement cette série vidéo (la bande-annonce et/ou la vidéo de présentation seule, le bref résumé de la série, les divers extraits, ainsi que les épisodes ou encore la playlist existante) sur vos réseaux et à vos relations en tout genre, si celle-ci vous parle et que vous pensez qu’elle soit utile et importante.

En la transmettant aussi à des êtres humains ayant de la notoriété (influenceurs, célébrités, associations, médias, etc.), en les contactant dans l’intérêt de tout le vivant (incluant le vôtre, le mien et le leur). Ils vous en remercieront très probablement grandement ! Ou bien vous aurez osés faire ce qui vous semble juste.

Vous pouvez agir ou davantage agir dès aujourd’hui via cette simple action gratuite, permettant dans le même temps de soutenir le travail fourni.

Afin que nous puissions, ensemble, toucher le plus de monde possible, et ainsi participer collectivement aux changements divers via l’évolution des consciences humaines et la co-création d’un monde meilleur ; viable et abondant pour tous.

Bien que chacun soit libre de tirer ses propres conclusions au-delà des faits, libre de ses choix, libre de choisir le futur de ce monde et l’histoire qu’il souhaite laisser derrière lui, et c’est également le but de cette série encore une fois. Merci pour NOUS.

 

  • Et enfin, en me contactant par mail si jamais vous avez d’autres propositions à me faire ; notamment pour l’aide à la traduction (voir les questions 1.1, 5 et 6 de cette FAQ). Contact : florianpiana@protonmail.com

En plus de la réponse à la question du dessus (le fait de commenter et de partager massivement la série via cette simple action gratuite, et de l’aide à la traduction ou autre proposition de votre part), se référer à l’épisode n°5 de la série dans lequel 21 solutions et actions individuelles et collectives (sur le court, moyen et long terme) y sont présentées ; au travers d’un résumé condensé.

En plus des explications globales et bases fondatrices de ce nouveau paradigme (en vivant une immersion totale).

PS : il existe également un document PDF (téléchargeable, imprimable, et partageable) du résumé de solutions et actions. Le lien se trouve dans la description vidéo de l’épisode n°5, ou directement ici : https://florianpiana.com/serie-declic-terrestre-resume-de-21-solutions-et-actions-pdf/